Faq/Math/106/fr

From The Document Foundation Wiki
< Faq‎ | Math
Jump to: navigation, search
This page is a translated version of the page Faq/Math/106 and the translation is 100% complete.

Other languages:
dansk • ‎English • ‎français


Comment utiliser un mot réservé comme in en tant que nom de variable ?

in est un mot réservé de Math, qui est un opérateur d'ensemble s'utilisant avec deux arguments des deux côtés (avant et après). Ainsi, en l'utilisant directement dans une formule, Math affiche un point d'interrogation rouge à l'envers, indiquant un argument manquant.

Quand vous voulez utiliser un mot qui est réservé dans Math, vous avez plusieurs options.

Si vous voulez l'utiliser comme un texte

Par exemple pour insérer un commentaire dans une formule, il vous suffit de mettre tout le commentaire, y compris ce qui serait reconnu comme un mot réservé, entre guillemets : "Ce texte est très in".

Si vous voulez l'utiliser comme un nom de fonction

Les fonctions (par exemple sin) sont par défaut en police droite (non italique). Transformer des mots réservés en nom de fonction est à la fois simple et logique. Par exemple, si vous souhaitez une formule comme in(a, b) : tapé directement de cette façon, cela générera un code d'erreur ¿(a, b). Pour obtenir ce que vous souhaitez, utilisez la balise func, indiquant explicitement que ce qui suit est un nom de fonction et ne doit pas être traité autrement : func in( a,b )

Si vous voulez l'utiliser comme un nom de variable

Par défaut, les variables sont en polices italiques. Utiliser les mots réservés comme des noms de variables est un peu plus compliqué : il n'y a pas de syntaxe comme les guillemets ou une balise indiquant que ce qui suit est une variable. Voici quelques contournements possibles de cette difficulté, en discutant des avantages et inconvénients de chacun :

  1. Utiliser ital func <keyword>, comme V_{ital func in}. Ce contournement fonctionnera dans la configuration par défaut, quand les variables et les fonctions ne diffèrent que par l'italique. Mais (a) c'est long et (b) cela échouera si vous paramétrez vos polices de formule de sorte que les noms de fonction utilisent également une police différente : le nom de fonction mis en italique différera visuellement des autres variables.
    Une variante de la même approche est uoper <keyword> {}, comme V_{uoper in {}} ; cela présente l'avantage d'utiliser la même police que les variables, sans même spécifier ital.
  2. Utiliser ital "keyword", comme V_{ital "in"}. Le contournement le plus court de tous, mais qui a le même défaut que le premier : si vous modifiez la police du texte dans votre formule, ce contournement ne donnera pas le résultat attendu.
  3. Utiliser une définition explicite de la police, comme font Serif size 12 bold ital "in". Cette solution très verbeuse vous permet de suivre exactement la personnalisation des polices pour les variables... mais si vous décidez plus tard de modifier les polices des formules (par exemple à l'aide d'une macro permettant de modifier toutes vos formules en une fois), il vous faudra alors parcourir toutes vos formules avec ce contournement pour les modifier manuellement.
  4. Utiliser la balise nospace, comme V_nospace {i n}. Cela permet de prendre les éléments séparés et des joindre comme s'ils constituaient un seul mot. Ce contournement est plus long que le deuxième, mais c'est probablement la meilleure option puisque le formatage des variables choisie dans la formule est utilisé. Cela reste cependant un contournement.