Faq/Impress/021/fr

From The Document Foundation Wiki
< Faq‎ | Impress‎ | 021
Jump to: navigation, search

Comment créer une présentation Impress "à emporter" c'est-à-dire lisible par un tiers sans qu'il ait LibO installé sur sa machine ?

  1. Il n'existe pas de "visionneuse" pour Impress sous Windows (il y a eu autrefois StarOffice Player, qui n'est plus disponible). Sous GNU/Linux, il y a :
    • Imposter basé sur GTK
    • Indeview basé sur Qt, pour Windows, GNU/Linux, Mac OS X
  2. La position de LibreOffice est de ne pas développer, pour l'instant, ce type de visionneuse. Pour de plus amples détails, cf. la partie Utilisateurs avancés en bas de cette FAQ.
  3. Il faut donc exporter la présentation dans un format qui soit lisible sans LibO. Il existe plusieurs possibilités, détaillées ci-dessous :
    1. exporter la présentation au format Acrobat Reader (.PDF)
      • Lisible avec : Acrobat Reader, gratuit, et pratiquement présent sur n'importe quelle machine.
      • On peut simuler l'équivalent d'un .PPS (lancement automatique) au moment de l'export en cochant "Ouvrir en mode plein écran" de l'onglet "Interface Utilisateur" du menu Fichier ▸ Exporter en PDF
      • les hyperliens sont actifs
      • On peut utiliser les transitions d'Impress en cochant également "Utiliser les transitions" au moment de l'export (l'onglet "Interface Utilisateur" du menu Fichier ▸ Exporter en PDF)
      • Inconvénient : les animations ne passent pas. On peut créer quelques diapos intermédiaires pour "décomposer" l'effet.
    2. exporter la présentation au format html (.html)
      • Lisible avec : n'importe quel navigateur.
      • Inconvénient 1 : les transitions ne passent pas. On peut créer quelques diapos intermédiaires pour "décomposer" l'effet de transition
      • Inconvénient 2 : le format hmtl impose de créer plusieurs fichiers (en fait, autant que le nombre de diapos + le nombre d'images, ce qui peut faire beaucoup !). Il faut donc penser à copier tous les fichiers html + les fichiers image (.JPG) qui ont été créés
    3. exporter la présentation au format Flash (.SWF).
      • Lisible avec : N'importe quel navigateur équipé de Flash (la majorité).
      • Inconvénient : les transitions ne passent pas. On peut créer quelques diapos intermédiaires pour "décomposer" l'effet de transition
    4. enregistrer la présentation Impress au format .PPT (PowerPoint), puis utiliser la visionneuse PowerPoint
      • Lisible avec : N'importe quel ordinateur équipé de la visionneuse PowerPoint.
      • Avantage : cette visionneuse est disponible gratuitement auprès de Microsoft et elle pèse moins que la suite LibreOffice complète (25,8 Mo). Elle peut donc être jointe à la présentation sur une clé USB, un CD-ROM...
      • Inconvénient : il est probable que tous les effets Impress ne passent pas intégralement sous Powerpoint ; de même, il peut y avoir des pertes de format de police ou d'alignement (problème du format PowerPoint qui est fermé et non documenté).
    5. Il existe l'utilitaire Indeview, que nous avons cité ci-dessus. Il est censé permettre de créer des présentations graphiques indépendantes de leur suite d'origine. Il est utilisable sous forme d'exécutable, ou de macro LibreOffice.


Utilisateurs avancés

Il existe d'autres solutions, qui nécessitent un peu plus de compétences ou de temps :

  • Utiliser un live-cd comme la Knoppix
    • Avantage : La présentation fonctionnera parfaitement sans risque de perdre des effets, puisque LibO sera sur le CD.
    • Inconvénient : Le live-cd peut ne pas reconnaître correctement le matériel du pc utilisé (ex : carte graphique) mais c'est assez rare.
  • installer LibO sur la machine concernée : l'installation ne prend que quelques minutes...
  • installer LibreOffice sur une clé USB ou un CD-ROM à l'aide d'une version portable. En effet, l'installation de LibO ne se fait que dans le répertoire d'installation, donc il suffit de copier celui-ci sur une clé USB ou un CD-ROM :

Pour ce qui est de la décision d'OpenOffice.org de ne pas développer de visionneuse, vous pouvez vous reporter aux discussions présentes dans Issue Tracker, notamment pour les Issues i#11118 et i#9691.