FR/Math/Pour aller plus loin

From The Document Foundation Wiki
Jump to: navigation, search

Pour aller plus loin

Utilisation de ses propres symboles

Si les symboles proposés par la palette fournie dans Math (cf. Symboles additionnels) ne vous satisfont pas, vous pouvez ajouter les vôtres. Si vous disposez d’une police comportant ce caractère, vous pouvez le définir comme symbole personnel. Par exemple vous voulez redéfinir le symbole union en utilisant le U majuscule d’une de vos polices. Voici les étapes à suivre :

  • sélectionnez le menu Outils ▸ Catalogue ;
  • choisissez le Jeu de symboles où ajouter ou modifier le symbole personnel (il vaut peut-être mieux utiliser Spécial plutôt que Grec) ;
  • cliquez sur [Éditer] ;
  • entrez le nom du nouveau symbole dans la rubrique Symbole : ce sera le nom du symbole, union dans notre exemple ;
  • choisissez la Police dans laquelle se trouve le symbole ;
  • sélectionnez le symbole dans la table, la lettre U dans notre exemple ;
  • sélectionnez le Style : normal, gras, italique, gras italique ;
  • cliquez sur Ajouter pour ajouter un caractère dans le jeu de caractère ou Modifier pour remplacer un caractère existant ;
  • recommencez au début pour redéfinir un autre caractère ou sortez en cliquant OK.

Maintenant, vous pouvez utiliser votre symbole comme n’importe quel autre symbole par la boite de dialogue Symboles ou en entrant %nom_du_symbole directement. Dans notre exemple, A %union B A\mathrm{U}B \, aura un affichage différent de A union B A\mathrm{\cup }B. Le nom choisi doit être unique, cf. mots réservés en annexe pour la liste des noms réservés.

Lorsque vous transférez votre document, vos symboles personnels sont inclus dans le document. Si la police utilisée n’existe pas sur le nouveau poste, il y a alors changement de la police d’après la table de remplacement. Il se peut alors que le rendu de la formule ne soit pas exactement le même que sur le poste original.


Parfois certains symboles ne sont pas possibles à réaliser avec Math. Par exemple, un arc de cercle au-dessus de 2 lettres : Fr.HT Math Arc cercle.png. Le module Draw permet de réaliser cet objet (ici un arc de cercle comportant un texte positionné en bas), puis de copier/coller l’objet et de l’ancrer comme caractère. Le positionnement vertical s’ajuste avec Alt + flèche haut ou bas comme au paragraphe Positionnement vertical et horizontal. La largeur de l’arc peut être ajustée grâce aux poignées vertes. Cependant ceci n’est plus une formule de Math, mais un dessin de Draw : la mise en forme (taille, police) se fait par double-clic sur les 2 lettres.

Utilisation de ses propres opérateurs

Pour qu’un nom soit reconnu comme un nom de fonction, c’est-à-dire qu’il soit écrit en fonte droite et non italique, il faut faire précéder le nom du mot clé func.

Pour qu’un opérateur soit agrandi et accepte des bornes, comme les sommes ou intégrales, il faut d’abord déclarer le symbole dans ses symboles personnels, comme précédemment. Puis, lors de l’utilisation, il faut faire précéder du mot clé oper. Ainsi \underset{i\mathrm{\in }I}{\mathrm{U}}{A}_{i} s’écrit oper %union from i in I A_i.

Vous pouvez modifier le comportement d’un opérateur, ou attribuer un comportement d’opérateur à un de vos symboles personnels, à l’aide des mots boper pour faire un opérateur binaire, et uoper pour faire un opérateur unaire.

Modification de toutes les formules

Les paragraphes Les polices de base et Taille des caractères expliquent comment modifier les polices et les tailles par défaut d’une formule. Si beaucoup de formules doivent être modifiées, il devient alors nécessaire de faire appel à une macro. En adaptant la macro TailleFormule de Laurent Godard, la mise en forme des formules peut rapidement être harmonisée dans un document. Cette macro est incluse dans ce document :

Sub ChangeFormatFormule
    embeddedObjects = ThisComponent.getEmbeddedObjects()
    elementNames = embeddedObjects.getElementNames()
    policeSans  = "Liberation Sans"
    policeSerif = "Liberation Serif"
    policeFixe  = "Liberation Mono"
    policeDeBase = policeSans
    for i=0 to UBOUND(elementNames)    ' pour tous les objets du document
        element = embeddedObjects.getByName(elementNames(i)).Model
        if (element.supportsService("com.sun.star.formula.FormulaProperties")) then     ' Si l'élément est une formule
            element.BaseFontHeight = 12                    ' Taille de base
            element.FontNameVariables= policeDeBase        ' Police des variables
            element.FontVariablesIsItalic = True           ' 
            element.FontNameFunctions = policeDeBase       ' Police des fonctions
            element.FontNameNumbers= policeDeBase          ' Police des nombres
            element.FontNameText= policeDeBase             ' Police du texte
            element.CustomFontNameSans = policeSans        ' Police sans
            element.CustomFontNameSerif= policeSerif       ' Police serif
            element.CustomFontNameFixed= policeFixe        ' Police fixe
        endif     ' fin si formule
    next i        ' fin boucle pour tous les objets
    ThisComponent.reformat()    ' Met à jour tous les éléments du document
End Sub

De même il est possible de modifier le style gras/italique à l’aide de booléens du type FontNumbersIsBold ou FontVariablesIsItalic. L’ensemble des propriétés des formules peut être retrouvé sur : ce lien (en anglais).

Extensions

Si vous utilisez régulièrement le module Math, il peut être intéressant d’installer une de ces deux extensions facilitant l’édition de formules. Les deux développeurs ne se concurrencent pas mais s'aident mutuellement quand c'est possible. Cependant, Dmaths et CmathOOo ne peuvent pas être installées simultanément. Ces deux extensions étant complémentaires, il est donc proposé de les installer dans deux comptes utilisateurs différents, pour les tester avant de choisir.

Dmaths

Pour ceux qui ont une utilisation très régulière du module Math, il est possible d’installer le logiciel Dmaths qui s’intègre à LibreOffice. Dmaths facilite l’édition de formules mathématiques et/ou scientifiques. Il permet également d’utiliser directement votre logiciel de dessin préféré et d’incorporer des graphes de fonctions dans un document. Cette extension peut être téléchargée sur le site officiel des extensions : http://extensions.services.openoffice.org/project/Dmaths ou sur le site du projet Dmaths (en français) : http://www.dmaths.org/

CmathOOo et CmathOOoCAS

CmathOOo est un programme qui permet, via un traitement de texte, de taper des expressions mathématiques en utilisant à peu près la même syntaxe que sur une calculatrice de type lycée. Avec l'extension CmathOOoCAS, il est possible d’effectuer des calculs formels comme dans XCAS directement depuis le traitement de texte et la mise en forme du résultat est assuré par CmathOOo. Cette extension peut être téléchargée sur le site officiel des extensions : http://extensions.services.openoffice.org/fr/project/ CmathOOo et http://extensions.services.openoffice.org/fr/project/CmathOOoCAS ou sur le site de Christophe Devalland http://cdeval.free.fr à la page http://cdeval.free.fr/spip.php?article85.


Chapitre précédent : Formules dans des présentations

Chapitre suivant : Annexe 1 Personnalisation