Tutoriels Math

From The Document Foundation Wiki
Jump to: navigation, search

Comment écrire des formules avec Math

Cette documentation peut être téléchargée au format PDF PDF.

Pour voir cette documentation en situation et comment peut être utilisé concrètement le module Math de LibreOffice dans un document OpenDocument, voir le fichier ODT d'origine : ODT.

Introduction

Ce tutoriel introduit les bases de l’écriture des formules mathématiques avec LibreOffice Math. Il ne prétend pas faire le tour de la question, mais essaie d’être le plus complet possible.

Le module Math de LibO ne permet pas de faire de calcul numérique comme peut le faire Calc. Math permet d’écrire une formule mathématique pour la présenter dans un document texte ou une présentation. Par exemple dans Calc, avec =2/(5+7) vous obtiendrez 0,17, alors que dans Math, avec 2/(5+7) vous obtiendrez 2\mathrm{/}\left(5+7\right) sur une seule ligne. Le langage spécial de Math permet d’obtenir la même fraction sur 2 lignes : 2 over {5+7} donne \frac{2}{5+7}. Ici over signifie fraction et {} sont des parenthèses invisibles.

Écrire des formules mathématiques est plus compliqué que d’écrire du texte car les formules contiennent régulièrement des notations spéciales (racine carrée, intégrale...) ou peuvent s’écrire sur plusieurs lignes en demandant un alignement correct (fractions, matrices...).

Par exemple : 3\left(x\mathrm{-}4\right)\mathrm{=}7, f\left(x\right)\mathrm{=}\frac{\ln \left(\sqrt{x}\right)}{{x}^{2}+1} ou \left(\begin{array}{cc}{a}_{11}& {a}_{12}\\
{a}_{21}& {a}_{22}\end{array}\right).

En outre, l’écriture mathématique suit certaines règles pour séparer les formules du corps de texte et améliorer la lisibilité. Par exemple, vous pouvez voir que les nombres, les unités et la fonction logarithme népérien sont écrites dans un style droit alors que la fonction f ou la variable x sont en italique.

Writer utilise le même principe que beaucoup de traitements de texte pour écrire les formules mathématiques. Les formules sont écrites dans un module spécial (Math) et insérées dans le texte de la même manière que les graphiques.

Ce principe a quelques inconvénients, en particulier les polices de caractères et les tailles ont été sélectionnées séparément pour les formules. De plus les formules ne peuvent pas être coupées en fin de ligne ou de pages : elles forment un bloc insécable.

Contrairement aux autres modules de LibreOffice, Math n’est pas entièrement WYSIWYG[1]. Vous voyez effectivement ce que vous obtenez, mais vous devez écrire les formules sous forme linéaire dans un langage spécial (voir Annexe Opérateurs et fonctions). C’est un avantage car c’est plus rapide à utiliser (mais peut-être plus long à apprendre) qu’un éditeur d’équations entièrement WYSIWYG dans lequel l’utilisateur agit directement sur la formule qui apparaît à l’écran. Cependant une boite de dialogue WYSIWYG est à votre disposition pour insérer des modèles. Cette boite est intitulée Éléments.

Vous pouvez insérer des formules dans tous les documents LibreOffice : présentation avec Impress (voir les spécificités pour Impress), dessin avec Draw, etc.). Dans ce tutoriel nous ferons comme si vous utilisiez Writer.

Vous pouvez aussi créer une formule indépendante de tout document avec Fichier> Nouveau> Formule.

  1. Insérer une formule dans un document
  2. Écrire des formules : les bases
  3. Parenthèses et regroupements
  4. Utiliser les modèles
  5. Symboles additionnels
  6. Les matrices – Les colonnes
  7. Utilisation particulière des symboles réservés et des opérateurs
  8. Changement de polices et de couleurs
  9. Formules dans des documents textes
  10. Formules dans des présentations
  11. Pour aller plus loin

  1. WYSIWYG est une abréviation pour la phrase anglaise "What you see is what you get", c’est-à-dire "Ce que vous voyez est ce que vous obtenez"